" LE YOGA, PLUS CÉLÈBRE QUE CONNU... "

 

UN VOYAGE AU CENTRE DE SOI

Le seul véritable voyage, le seul bain de Jouvence, ce ne serait pas d’aller vers de nouveaux paysages, mais d’avoir d’autres yeux, de voir l’univers avec les yeux d’un autre, de cent autres, de voir les cent univers que chacun d’eux voit, que chacun d’eux est."

La Prisonnière, Marcel Proust, éd. Gallimard, 1925

Ce que nous propose le yoga c'est un autre regard, une autre façon d'entrer en relation avec soi d'abord et avec les autres, ensuite.

Le terme « yoga » est un mot sanskrit qui trouve ses origines en Inde il y a plus de 5 000 ans. 

On doit les premiers écrits fondateurs à Patanjali en 200 av. J.-C. sous forme d'aphorismes appelés Yoga Sutras.

RÉTABLIR UN CONTACT AVEC SON CORPS PAR LA PRISE DE CONSCIENCE

Comme il est difficile de donner une définition satisfaisante du yoga sans risquer d’être réducteur ! Si on ne peut pas le borner à quelques saines pratiques d’exercices physiques, on ne peut  pas non plus se risquer de le limiter à une recherche purement spirituelle.

Le but du yoga serait « de devenir soi-même en assumant l’ouverture constante à l’autre, au monde, au Tout Autre »  nous dit Ysé Tardan-Masquelier qui fut longtemps présidente de la Fédération française des enseignants de yoga et professeur en Sorbonne.

André Van Lysebeth, l’un des divulgateurs de la pratique en occident nous met en garde de ne venir rencontrer dans le yoga qu’une pratique psychosomatique.

Il s'agit bien de rétablir un contact avec son corps par une prise de conscience qui adoptera un chemin centripète : de l’extérieur, vers l’intérieur. Plus concrètement, dans l'ordre des prises de conscience : les sensations de contact sur la peau, la prise de conscience des muscles, de la respiration et ensuite d’un organe profond.

Cette prise de conscience se fait en adoptant une position corporelle spécifique : une posture qui sera maintenue.  

Asana signifie posture stable.

Pour qu'il y ait yoga  il faut donc qu'un certain nombre de conditions soient réunies au cours de la pratique : 

La posture se doit d'être immobile ou stable, tenue pour une certaine durée de temps, sans effort superflu

en contrôlant souffle et  mental - donc en pleine conscience -.

C’est en pratiquant de cette façon les asanas qu'on ouvre une voie aux développements psychophysiologiques qui vont faire la différence entre le yoga et une gymnastique classique.

La pratique correcte des asanas est une exigence de base, une condition sine qua non, mais ne suffit pourtant pas à définir la discipline.

 Car c'est bien une  discipline et l'adepte aura à se plier à quelques "commandements". 

Ils méritent un approfondissement...


 Si le yoga peut être pratiqué par tous, ce sera à chacun de trouver son yoga, son propre chemin, là est le voyage...

06 12 40 48 38

Les Collines d'Estanove - 7 Rue Abel Gance -  34070 Montpellier